Facebook lance « Rooms », sa nouvelle application de chat

Fin octobre, Facebook a présenté sa nouvelle application de discussion nommée Rooms. Petit tour du propriétaire.

Facebook relance le concept des forums

Ce n’est un secret pour personne : Facebook commence à lasser une partie de ses membres les plus anciens. Une étude évoque même la possibilité que Facebook puisse perdre 80% des utilisateurs d’ici 2017 ! Il lui est donc vital de proposer sans cesse de nouvelles fonctionnalités pour relancer leur intérêt. La dernière en date, baptisée « Rooms » (pièces en français), a été lancée le 24 octobre dernier. Disponible uniquement pour les pays anglophones et sur iOS pour l’instant, elle permet de créer et de rejoindre des salles de discussion sur un thème précis. Ironiquement, Rooms reprend en partie le concept des forums, très populaires au début des années 2000 et mis à mal avec l’arrivée du réseau social au milliard d’utilisateurs. Le principe est identique : n’importe qui peut lancer son fil de discussion, mettre en avant certains messages, désigner des modérateurs et même bannir les participants indélicats. Une application qui, en apparence, n’apporte rien de nouveau mais qui s’éloigne nettement des habitudes de Facebook.

Pseudonymes et non membres acceptés

Aujourd’hui, Facebook n’autorise pas les pseudonymes sur son réseau, à moins que votre nom réel apparaisse. C’est ce même nom que vous devez utiliser lorsque vous vous inscrivez sur un site par le biais du réseau social. En d’autres termes, le réseau peut vous suivre à la trace, et c’est bien ce que recherche Facebook, connaître les habitudes de ses membres, ce qu’ils font, ce qu’ils aiment… En mettant ces informations à disposition des annonceurs, il engrange des milliards de dollars chaque année. Pas vraiment philanthrope l’ami Zuckerberg.

La politique de Rooms est bien différente, et même surprenante. Lorsque vous créez une « room », vous êtes totalement en droit d’utiliser un pseudonyme. Plus étonnant encore : vous n’avez même pas besoin de posséder un compte Facebook ! Le créateur du salon choisit les personnes qu’il souhaite inviter, notamment en leur envoyant un QR code. Le salon de discussion est totalement privé et vous permet de partager textes, photos ou vidéos sur une thématique donnée. Ce n’est pas la première fois qu’un géant du web se lance dans ce type d’application. En 2009, Google Wave avait lancé un service similaire qui avait connu un échec retentissant. Pourtant, « Rooms » dispose de nombreux atouts, qui peuvent être utiles tant en milieu personnel que professionnel. Le fait de pouvoir participer à une discussion sans être membre de Facebook facilite grandement l’accès à cette application. Ouverte à tous, elle permettra à chacun d’organiser des événements, des réunions ou des séminaires directement depuis son mobile.

Reste à savoir jusqu’à quel point les informations déposées sur cette nouvelle application resteront anonymes. En effet, « Rooms » intégrera les fameux boutons « j’aime »… connectés directement au réseau social. Et si Facebook cherchait à donner un peu de liberté, pour conquérir de nouveaux utilisateurs (encore) ? Une application à surveiller.

Contact

Vous avez un projet ou vous souhaitez plus de renseignements ? N’hésitez pas à commencer un live chat avec nous ou nous envoyer un message via le formulaire ci-joint.

Nous travaillons sur toute la France et à l'international.

6 + 11 =

Pin It on Pinterest

Share This
Awwwards